L'icône du mois de Janvier : Maya Chantout

À seulement 25 ans, tu as designé pour les plus grandes maisons de luxe et tu as reçu des prix prestigieux ! Raconte-nous ton parcours ! 

Je suis née et j’ai passé toute la première partie de ma vie en Syrie. Mes parents étant tous deux artistes, j’ai grandi dans un milieu culturel très riche, à travers la peinture, la musique et la poésie. 

En 2012 j’ai quitté la Syrie pour étudier la mode à la chambre syndicale de la couture parisienne à Paris. Après avoir eu mon master, j’ai été contactée par Hermès pour mon premier job en tant qu’assistante styliste. C’est à travers cette première expérience que j’ai appris le souci du détail et le savoir-faire français. 

J’ai ensuite travaillé chez Chloé où le processus créatif est très poussé et présent depuis les recherches et les achats vintage jusqu’à la création des maquettes 3D. 

En 2018 j’ai gagné le prix « LVMH for graduates » et 1 an de “design position” chez Céline. 

Il y a un an, j’ai décidé de me mettre en freelance pour faire de la direction artistique et du consulting en image. 

Quel est ton processus de création de tes collections ? 

Je commence toujours par des recherches (images, vintage, matières, imprimés), c’est ma partie préférée du processus créatif et les fondations de la collection. 

Les imprimés et les matières sont ensuite développées pour créer les premières maquettes et prototypes. À partir de là commence les fitting, styling, shooting etc… 

Est-ce qu’il y a des lieux, des villes à travers le monde dans lesquels tu te sens plus inspirer pour créer ?

Damas (mon Damas), celui de la "belle époque”, avant la guerre. Ce n’est pas forcément un voyage physique, mais plus un voyage dans mes souvenirs. Cette ville est ma première source d’inspiration et m’accompagnera tout au long de la carrière et de ma vie.

Une rencontre mode qui t’a marqué ? Et pourquoi ?

Je dirai mon groupe d’amis rencontré en école de mode. C’est une source d'inspiration infinie pour moi. C’est avec eux que la mode sort du contexte professionnel et avec qui je partage ma passion au quotidien.  

Quels sont tes icônes fashion ? 

“70’s glamour girls and Arab femme fatales”  (Cher and Sherihan) 

Quelle place prend la femme dans tes inspirations et quelle vision veux-tu en donner ? 

J’ai grandi dans un pays où il n’y avait pas de magasines comme Vogue ou ELLE. Ma seule inspiration était les femmes que je croisais dans la rue, les femmes comme ma mère ou ma grand-mère, qui jouaient avec des couleurs et des matières. La vision de la femme que je veux donner aujourd'hui s’inspire naturellement de cette simplicité que j’ai connu dans mon enfance. 

Ton artiste du moment ?

Miryam Haddad! Ses peintures sont faites de contradictions : abstrait et figuratif ; influence orientales et occidentales ; sombres et colorées… je suis fan 

Quelle place ont les réseaux sociaux et le digital dans tes inspirations ?

C’est surtout un outil de travail indispensable aujourd’hui. En positif je dirais que ça rapproche beaucoup les marques de leur clientèle. Cela a rendu aussi notre travail beaucoup plus instantané.

Quel est ton mantra pour cette fin d’année ? Pour rester motivée quoi qu'il arrive dans ta vie artistique.

Partir loin, voyager et couper quelques temps de la vie parisienne.

Trois mots ou une courte phrase pour décrire ton style ?

Multi cultured, colorful, sexy

La pièce phare pour avoir un style au top ? 

Aucune règle de ce type tout est dans l’attitude 

Plutôt cheveux attachés ou lâchés ? 

Lâchés pour un look chill, attachés “for night out” 

Plutôt bijoux imposants ou bijoux fins ? 

Les deux, bijoux fins for mix and match. Bijoux imposants for a statement.

Ta routine du matin version ta routine du matin confinement ?

Cela dépend de l'endroit où je suis et de ce qui se passe dans ma vie à ce moment. Donc Je n'ai pas vraiment de routine matinale fixe, mais avec ma vie bien remplie à Paris, j'essaie toujours de me réveiller tôt et de prendre 30 minutes pour moi-même, boire un grand verre d'eau avec du citron, faire des étirements, prendre une douche et puis je fais un nettoyage, tonifie, sérum, hydrate et utilise une crème pour les yeux. Ensuite, j’exfolie deux fois par semaine. J'utilise aussi de la crème solaire tous les jours, qu'il fasse beau ou pas

Ton secret de beauté ? 

Je n’ai pas de secret de beauté, j’essaye de me sentir bien dans ma peau en faisant ce que j’aime. Je pense que l’on se sent déjà plus belle lorsque l’on est épanoui. Et ce sentiment j’essaye de l’obtenir en passant le plus de temps possible avec ma famille, mes amis, en voyageant et en travaillant sur des projets qui me ressemblent. 

D+ for care ça t’évoque quoi ?  As-tu déjà adopté les compléments alimentaires de la marque ? 

C'est une jeune marque très inspirante car basée sur le bien-être. Nous vivons dans un monde ou tout va très vite et nous n’avons pas forcement toujours la possibilité de prendre le temps de s’occuper de notre corps comme on le voudrait. Des marques comme D+ For Care permettent de compenser ces carences. 

Entre nous … Conseilles-tu D+ for care à tes copines ou est-ce que c’est ton secret beauté le mieux gardé ? 

Oui c'est déjà fait ! Ma meilleure amie et ma mère, and they love it 

Quelle femme D+ For Care es tu ? 
La « Freedom Freak » : mêlant liberté, festivités, nonchalance

Et pour finir … « Less is more » ou « More the better » ?
Les deux ! “Less is more” dans la façon dont je prends la vie, mes amitiés et dans me façon de consommer et “more is the better” car j’aime mélanger les couleurs, les motifs, les matières !